formation-facilitation-graphique

Cyril

 

Cyril a posté un article de blog sur son expérience de « La Facilitation Graphique – Fondamentaux ».

Frédéric

Aha small

Quel a été votre vécu de la formation ?

  • Très bien : bouffée d’oxygène !
  • J’ai beaucoup apprécié le travail autour du corps, devant la feuille, pour trouver son propre vocabulaire
  • Les participants ont été plongés tout de suite dans la pratique

Eric

Je vois small

Quel a été votre vécu de la formation ?

  • Très agréable, du fait du cadre, de la formatrice empathique, du format de la formation : formation non formelle, faite d’échanges entre participants et avec Roberta ; un temps de partage, non scolaire !
  • Pour l’aspect « graphique » (mind map), très satisfait. Cette formation me permet à présent de « me lâcher » quand j’utilise le mind map dans des réunions et dans les formations que j’anime sur le mind map.
  • J’avais effectué une précédente formation « améliorer vos mind map avec le dessin » un an auparavant, mais cette formation ne m’avait pas permis de pouvoir ensuite « me lâcher ».
  • Cette fois, qu’est-ce qui peut avoir permis ce changement ? Ce n’est pas quelque chose en particulier ; plutôt l’ambiance, le climat de la formation : la bienveillance de tous, l’absence de comparaison « compétitive » entre les participants ; chacun, y compris Roberta, avait à prendre et prenait des choses chez les uns et les autres pour enrichir sa propre pratique. Ce qui m’a donné le sentiment que chacun avait quelque chose à apporter quel que fut son niveau !

Depuis la formation, des changements sont-ils survenus, dans votre pratique… ?

  • Je dessine encore davantage, j’utilise le mind map encore davantage dans les réunions, dans mes formations sur le mind map.

.

Claude

structurer small

Quel a été votre vécu de la formation ?

  • Très bien. Formation très agréable, du fait que : Roberta sait instaurer la bienveillance, ses cours sont structurés, elle sait où elle va et sait s’adapter au groupe. Bon groupe. Diversité des participants. Lieu très bien.
  • Qu’elles étaient mes attentes face à cette formation ? L’attente la plus forte : pouvoir être plus à l’aise face au paper-board (important pour moi en tant que futur formateur). Autre attente : la facilitation graphique c’est quoi ? Je ne savais en effet pas faire deux choses en même temps : écouter et synthétiser/ produire en même temps.
  • Je repars de la formation avec quoi ? La découverte du dessin grand format sur les murs, j’ai appris à tirer des traits droits, je suis davantage à l’aise face au paper-board (sur lequel j’avais plutôt tendance à faire des « gribouillis », des « pattes de mouche ».) Je repars aussi avec des éléments sur la facilitation graphique.
  • Ce qui a été aidant pour moi au cours de cette formation ? L’écriture des mots en capitales, aller à l’essentiel, les apports sur les ombres.

Maëlle

tout rendre visible

Quel a été votre vécu de la formation ?

  • Réponse tout à fait de la formation à mes attentes. La formation s’est déroulée comme je l’envisageais, suivant le programme indiqué. A la fois des apports théoriques, expérientiels ; une bonne interactivité. On repart de cette formation avec des billes.
  • Je connaissais déjà Roberta. J’avais apprécié son style pédagogique, notamment le fait que Roberta sait se mettre au niveau de chacun : partage d’expériences, partage ce qu’elle sait, ses petits trucs.
  • Les participants : tous les participants n’étaient pas sur le même niveau, mais tous étaient là pour apprendre les uns des autres et partager. Diversité enrichissante des composants du groupe : une majorité de coach + d’autres participants dans la communication et l’enseignement ; chacun est ainsi arrivé avec son expérience, son parcours et son niveau de formation. J’ai apprécié le dynamisme du groupe. A l’initiative d’une participante, un groupe de partage des expériences a été créé et nombreux ont été les échanges dans les deux semaines suivant la formation : beaucoup de retour d’expériences.
  • Concernant le timing de la formation : adapté, formation bien rythmée, bonne progression, car le groupe progressait assez rapidement.

Depuis la formation, des changements sont-ils survenus chez vous ?

  • Cette formation m’a ouvert des portes et des possibilités, même si je ne pense pas faire des reportages graphiques dans l’immédiat. Cette formation a déclenché chez moi des automatismes : par exemple pour faire des briefs en one and one, le recours aux schémas. En fait, cette formation m’a donné des outils qui me permettent d’approfondir ce que je maîtrisais auparavant superficiellement. En tant que facilitatrice (j’en fais peu), j’ aimerais pouvoir inclure l’élément graphique.
  • Cette formation m’a été également utile pour élaborer des compte-rendus des idées d’un groupe, structurer mes flipcharts. Elle m’a renforcé dans ce que je faisais déjà auparavant (donner de la clarté aux titres…).

Isabel

Brain small

Quel a été votre vécu de la formation ?

  • J’ai bien vécu cette formation, car je « venais de loin », au sens où j’avais une relation avec le dessin un peu compliquée : j’étais peu douée. Je me disais : « Moi, le dessin, ce n’est pas pour moi, car je suis trop mauvaise ». Le seul dessin que je m’autorisais, c’était le Mind mapping, pour capturer ce que je et les autres disaient. Je maîtrise aussi l’écriture, qui est aussi du dessin : j’écrive en effet de façon lisible, de fait notamment de mon métier d’animatrice de formation.

J’imaginais que pour participer à cette formation, il fallait avoir fait les beaux-arts.

  • Au final, cette formation a correspondu à 100% par à mos attentes. Elle m’a donné des bases, des techniques pour agencer les idées pour pouvoir dessiner. J’ai aussi appris des autres participants qui avaient du talent pour faire des dessins assez beaux et qui n’hésitent pas à partager.
  • Roberta maîtrise en outre extrêmement son domaine et elle m’a ainsi permis d’oser oser dessiner, par sa manière d’encourager les gens à faire. Pas de jugement sur le dessin effectué. On encourage sur le positif « on voit bien ce que tu veux dire ».
  • C’est une formation extrêmement et immédiatement pratique.
  • La taille du groupe est parfaite : Roberta a pu beaucoup donner et les participants ont pu prendre des uns des autres. Partage sincère entre les participants.

Depuis la formation, des changements sont-ils survenus chez vous ?

  • Mon regard a changé. Je ne suis pas encore 100% satisfaite de ce que je dessine, mais je dessine, je montre à mes enfants et à mon mari ce que je dessine, et ils me disent que c’est compréhensible. Je m’entraîne à dessiner et en me voyant mon mari et mes enfants me questionnent et me montrent des techniques. Le plus jeune de mes fils m’a ainsi montré comment faire certaines lettres et également il me demande pourquoi je fais ça ? A la réponse « Pour mon travail », il était étonné. Je lui ai donc expliqué et montré sur Internet. Ex : dans une réunion, le bienfait du recours au dessin…

En fait, je commence à me satisfaire des choses que je fais moi-même.

  • J’ai également appris des techniques : savoir faire des petits bonhommes (star people, bonhommes ressorts), dont j’ai vu l’intérêt immédiat qu’il y a à symboliser, faire des banderoles, des titres qui donnent en vie, optimiser les picto, les ombres…
  • Depuis la formation, je retourne régulièrement sur mon cahier et sur internet pour récupérer des modèles, des lettres (ce que font les grapheurs notamment, car cela apporte de la douceur et du volume). En d’autres termes, je vole de mes propres ailes pour aller chercher des infos.

Carole

Listen

L

Quel a été votre vécu de la formation ?

  • Aller acheter ses feutres met déjà la personne dans l’enfant libre, c’est un achat plaisir. On va se faire plaisir. On sait que ces feutres sont super et même un trait est joli, un trait. Ca participe à la joie, au plaisir d’aller effectuer la formation.
  • La formation était très agréable, enrichissante. Groupe sympathique, une bonne ambiance. Beaucoup d’échanges dans le groupe, pas de gêne ni blocage ; tout le monde était à l’aise.
  • Pendant la formation, j’ai beaucoup dessiné et en grand-format, ce que je craignais un peu au départ car je n’avais pas l’habitude de faire des grandes fresques pas l’habitude, et ce n’était pas la même approche des formes que pour le petit format auquel j’étais plus habituée. Finalement, je me suis aperçu qu’il est plus simple de faire en grand qu’en petit, de même que je me suis habituée au format horizontal alors que j’étais plus plus familière du format vertical. Ces deux jours m’ont permis de retourner dans mon enfant libre, par le biais du dessin.
  • Je suis graphiste et de par vos activités dans mon agence de communication, je créé graphiquement souvent et, à ce jour, dessiner était plutôt récréatif. A travers cette formation, je peut ainsi amener le dessin dans votre activité professionnelle ; ce qui fait que jétais impatiente d’effectuer cette formation.
  • Ce qui a participé à rendre cette formation agréable, c’est aussi Roberta, qui arrive à rende les choses accessibles et belles tout de suite : de beaux feutres, l’utilisation des grands formats, Roberta s’occupe de chacun (d’où l’importance de la taille limité du groupe), permettant ainsi à chacun de s’améliorer.
  • Avant de venir à cette formation, je savais déjà traduire des messages en visuels et dessiner, mais je n’avais pas de méthode particulière. A l’occasion d’un world café, j’avais eu une expérience de faire un reportage graphique, ce qui m’a permis d’identifier me limites : dessiner en live suppose rapidité et capacité d’écoute et de faire deux choses en même temps : écouter et dessiner. Avant la formation, je ne savais pas le faire ; en sortant, je savais le faire.

Depuis la formation, des changements sont-ils survenus chez vous ?

  • Depuis la formation, j’ai dessiné une grande fresque, chez un client sur une scène, ce qui a bien fonctionné et plu au client.  J’en ai fait une seconde dans un world café et j’utilise cette méthode pour effectuer des pré-propositions pour mes clients. Sur un paper board, je dessine ce que je souhaite communiquer à mon client sous la forme d’une petite fresques, ce que filme mon collègue, de même que mes explications sur votre fresque (contexte, plan d’action…), puis j’envoie la vidéo au client.
  • Ce début de semaine, j’ai animé un séminaire avec votre collègue. Pendant que mon collègue animait, j’ai dessiné sur le paper board ; dessins qui font partie des comptes rendus à envoyer aux clients.
  • Depuis la formation, j’ai changé ma façon de travailler : je ne prends plus de notes. N’ayant pas encore de i-pad, je fais des mind map avec 3-4 feutres.   Faciliter et dessiner en même temps est quelque chose qui me paraît difficile et qui sera au cœur de la formation « niveau 2 » que je suivrais en décembre.
  • Pour moi,  le dessin est quelque chose d’hyper puissant et permet également à ceux qui dessinent bien d’être contents et que leurs collègues les voient désormais sous un autre jour. Il est plus facile aux personnes de demander des explications sur le dessin et il est plus facile dès lors pour mettre les gens d’accord. En outre, on sort les gens de leur rôle dans la hiérarchie et modifie les rôles au sein du groupe, dans l’entreprise.